Qui n’a jamais voulu avoir le pouvoir d’ouvrir les consciences comme des livres et pouvoir y lire les secrets les plus protégés ? Au fond de chacun de nous sommeillent des désirs, des aspirations et des frustrations dont on ne décèle que des signes furtifs dans nos comportements. Pourtant certains artistes se sont mis en tête de représenter ses aspects cachés. J’ai donc décidé pour l’édition 2017 du festival Quinzaine Culturelle Iranienne de réunir des artistes iraniens ou proche de sa culture qui ont cet objectif-là. En ressortent des paysages qui peuvent être autant extérieur qu’intérieur, qui sont des mondes à eux, reflets de personnalités. Ce sont des Moi(s)-Monde(s).

Mohammad Reza KABIRNIA Le commissaire d’exposition