Hommage à Abbas KIAROSTAMI – « 76 Minutes and 15 seconds with Abbas KIAROSTAMI »

  • 20:00
  • Cinéma Star - 27 Rue du Jeu des Enfants 67000 Strasbourg
  • 03 88 22 33 95

Abbas KIAROSTAMI

En partenariat avec le cinéma Star et Vidéo Les Beaux Jours, la Quinzaine rend hommage à Abbas KIAROSTAMI, virtuose du cinéma iranien. Né à Téhéran le 22 juin 1940, formé aux Beaux-Arts, réalisateur de films publicitaires, photographe, poète et peintre, Abbas KIAROSTAMI fonde en 1969 « l’Institut pour le Développement Intellectuel des Enfants et des Jeunes Adultes », et y réalise plusieurs courts-métrages. Il signe son premier long métrage Le Passager en 1974, et continue durant les années 70 et 80 à créer autour de l’enfance comme motif central. L’histoire de l’Iran et par extension, celle du cinéma de KIAROSTAMI sont bouleversées en 1979 avec la Révolution iranienne. Contrairement à ses confères, il choisit de rester dans son pays, assumant alors les contraintes dictées par la nouvelle politique.
Les années 1990 voient le réalisateur accéder à une véritable reconnaissance de son travail dans les festivals internationaux. Témoignant de son succès à l’étranger Close up (1991) fut applaudi par Quentin TARANTINO, Martin SCORSESE, Jean-Luc GODARD et Nanni MORETTI…
KIAROSTAMI connaîtra la reconnaissance suprême en 1997 en recevant la Palme d’Or au festival de Cannes pour son film Le Goût de la cerise qui explore le thème du suicide. Avec Le Vent nous emportera, primé à la Mostra de Venise, KIAROSTAMI aborde celui de la dignité au travail, rural et urbain, entre femmes et hommes. En 2000, c‘est le festival du Film de San Francisco qui le récompense pour l’ensemble de sa filmographie et son style poétique. Quelques années plus tard, il entraîne le spectateur au cœur du processus créatif de ses films avec 10 on Ten, avant de participer au collectif de Chacun son cinéma, où il propose à Juliette BINOCHE de tenir le premier rôle de sa future Copie conforme (2010).
Abbas KIAROSTAMI décède à PARIS le 4 juillet 2016 à l’âge de 76 ans. Il laisse derrière lui une œuvre riche, singulière et mystérieuse qui marque l’histoire du cinéma.


« 76 Minutes and 15 seconds with Abbas KIAROSTAMI »  Film documentaire de Seifollah SAMADIAN

Avec Abbas KIAROSTAMI, Juliette BINOCHE, Massoud KIMIAI, Jafar PANAHI, Ali-Reza RAISIAN, Tahereh LADANIAN, Hamideh RAZAVI

Dimanche 19 mars 2017 à 20h00 au Cinéma Star
Documentaire, 1h23, 2001. Suivi de témoignages sur la venue d’Abbas KIAROSTAMI à Strasbourg Janvier 2013.

Un portrait touchant et singulier d’Abbas KIAROSTAMI à partir des souvenirs d’un de ses plus proches collaborateurs. Pendant plus de 25 ans, il a été là, à ses côtés. Photographe, réalisateur, auteur, Seifollah SAMADIAN, directeur photo notamment sur ABC Africa ou Five, a voulu rendre hommage à sa façon au grand Abbas KIAROSTAMI, décédé le 4 juillet dernier, à l’âge de 76 ans et 15 jours. Conçu à partir d’une idée du fils du cinéaste iranien, ce film-collage réunit des extraits des différents voyages réalisés ensemble par les deux hommes et offre un portrait fragmenté et émouvant.

Entrée libre dans la limite des places disponibles


 

 A découvrir également  :

« ABC Africa » de et avec Abbas KIAROSTAMI et Seifollah SAMADIAN

Jeudi 16 mars 2017 à 18h00 à la Maison de l’Image
Documentaire, 1h23, 2001. Suivi de témoignages sur la venue d’Abbas KIAROSTAMI à Strasbourg Janvier 2013.

En avril 2000, en Ouganda, Abbas KIAROSTAMI et son assistant, Seifollah SAMADIAN, sollicités par une association humanitaire, le Fida, débarquent à Kampala. Pendant une dizaine de jours, ils découvrent de nombreux enfants ayant perdu leurs parents à cause du Sida. Leur caméra témoigne d’une Afrique joyeuse malgré la souffrance et la maladie.

Entrée libre dans la limite des places disponibles