Nowrooz et son traditionnel Haft Seen

Categories: News

L’Iran connait le dernier jour de l’an 1395 du calendrier perse, et dès demain à 11h28 précise, nous célèbrerons la nouvelle année 1396.

Toute l’équipe de Strass’ Iran est heureuse de partager avec les strasbourgeois cette fête de Nowrooz qui est si symbolique aux yeux de tous les iraniens.

À quelques heures de la Nouvelles Année, voici quelques explications sur le nouvel an iranien et son traditionnel Haft Seen.

Où qu’ils soient, les iraniens du monde célèbrent la nouvelle année avec l’arrivée du printemps (21 mars) : Now (Nouveau) Rooz (jour) signifie en persan le « jour nouveau ». Cette tradition perse qui puise ses origines chez les zoroastriens existe depuis des millénaires et chaque iranien porte haut dans son cœur cette célébration ancestrale.

On retrouve le traditionnel Haft Seen, l’indispensable table « sofreh » que l’on avait dressé mardi 14 mars à l’occasion de la Fête du Feu au Pavillon Joséphine. Chaque élément disposé sur le Sofreh est symbolique. Haft Seen signifie littéralement « sept S » (éléments qui commencent par le son ou la lettre Seen en persan).

17309132_10154577133864482_1160961591855351592_n17342650_10154577133409482_3562350856011699663_n

Voici une explication détaillée des Haft Seen disposés sur la table de Nowrooz :

Sabzeh (germe de blé ou lentille poussant dans un plat) : symbole de la renaissance

Sir (ail) : symbole de la médecine

Samanou (crème très sucrée faite avec des germes de blé) : symbole de l’abondance

Senjed (fruit séché du jujubier) : symbole de l’amour

Somâq (baies de sumac) : symbole de la couleur du lever du soleil et de la bonne santé

Sib (pomme) : symbole de la beauté et de la bonne santé

Serkeh (vinaigre) : symbole de l’âge et de la patience

Sonbol (jacinthe) : symbole de l’arrivée du printemps

Sekkeh (pièces de monnaie) : symbole de la prospérité et de la fortune

En plus de ces 7 éléments, les iraniens ajoutent souvent un miroir, un ou plusieurs poissons rouge représentant la vie, des livres sacrés ou de poésie (souvent le Shâh Nâmeh du poète Ferdowsi ou le Diwan d’Hafez), des bougies pour la lumière et des oeufs peints symbole de la fertilité.

17309495_10154577134724482_6409058769569621090_n

 

Auteur: strassiran

Laisser un commentaire